parc-guell-332390_1920.jpg

NOTRE PROGRAMME

#leberre2021

Retour à l'école avec masque

D’ABORD NE PAS SACRIFIER

LES MOYENS !

Avec tous les autres élus.es de notre sensibilité politique, exiger de l'État - en dépit de la contrainte financière actuelle et à venir - un maintien et dans certains domaines un renforcement des moyens budgétaires nécessaires à l'appui aux Français résidents à l'étranger, dont la situation est très affectée par les divers aspects de la crise sanitaire, économique et sociale mondiale, alors même qu'ils constituent et constitueront dans l'avenir le principal outil de notre pays pour sa présence en Europe et son rayonnement à l'étranger. Cela concerne :

  • les moyens de notre réseau diplomatique et consulaire, 

  • l'appui à la scolarisation de nos jeunes compatriotes (bourses, moyens dévolus à l'AEFE et aux établissements français à l'étranger, pérennité du statut des professeurs résidents, outils mutualisés AEFE et FLAM) 

  • et les moyens mis en place pour venir au secours des Français en difficulté.

TIRER TOUT LE PROFIT POSSIBLE DE LA MISE EN PLACE D’UN NOUVEAU CONSEIL CONSULAIRE POUR EN FAIRE UN « CONSEIL PLUS CITOYEN »

Cette réforme, qui donnera une autonomie à cette institution représentative et la conduire à élire en son sein un président lui permettra de se coordonner au niveau national et avec l’Assemblée des Français de l’Étranger ; elle devrait se traduire localement par :

  • une meilleure articulation entre le conseil consulaire et les Français qui résident dans la circonscription et pourront participer à certaines de ses réunions

  • le renforcement de la diffusion de l’information consulaire

  • la création d’une commission « territoires » constituée d’élus et de consuls honoraires pour une meilleure prise en compte des diversités locales

  • la constitution d’une commission « permanente » visant à mieux répondre aux urgences

  • la mise en place d’un comité des associations visant à prendre en considération et à animer la société civile.

Helping Hands
elex-consulaires.jpg

UNE MODERNISATION DE L’ACTION ADMINISTRATIVE À L'ÉCOUTE DES FRANÇAIS ET FRANÇAISES QUI RÉSIDENT À L’ÉTRANGER

Participer activement à la dématérialisation de l'action de l'État en direction des Français de l'étranger, en veillant à ce que cela se traduise par :

  • la suppression des double-emplois,

  • du point de vue de l'usager, plus de convivialité et de lisibilité, 

  • une simplification des démarches administratives, 

  • une attention à ce que nos compatriotes ne soient pas pénalisés du fait qu’ils ou elles résident à l’étranger (action sociale et éducative, calcul des points retraites). 

Les conseillers consulaires élus sur nos listes feront de leur vigilance en la matière et de leur dialogue avec l'administration française sur ces questions une priorité de leur action.

LUTTER CONTRE LES DISCRIMINATIONS DONT NOS COMPATRIOTES, CITOYENS ET CITOYENNES À PART ENTIÈRE, SONT VICTIMES

Relations avec l'administration fiscale française : nos élus se feront, à tous les niveaux pertinents les défenseurs de nos compatriotes victimes d’une rupture du principe d’égalité devant l’impôt qui a pu les frapper, avec des arguties juridiques, notamment avec leur exclusion du bénéfice de "l'année blanche" dans la mise en place du prélèvement ou de la retenue à la source en 2019 ; ce de manière rétroactive.

En outre, il devra être mis un terme à l'exclusion scandaleuse de nos compatriotes du bénéfice du crédit d'impôt dans le cas d'une cotisation à une association de droit français ou à un parti politique français.

Les hommes avec calculatrice
Femme avec masque

PRENDRE EN CONSIDÉRATION EN TEMPS DE PANDÉMIE LA SITUATION PARTICULIÈRE DES FRANÇAIS ET FRANÇAISES DE NOTRE CIRCONSCRIPTION

Dans le cas particulier d'une circonscription frontalière de la France, les conseillers consulaires élus sur nos listes demanderont aux services consulaires français de faciliter la circulation de nos compatriotes entre ladite circonscription et le territoire français, en leur permettant notamment d'avoir accès, dans les circonstances exceptionnelles d'une épidémie, à des services sanitaires offrant les garanties nécessaires pour un coût raisonnable.

TRAVAILLER AVEC TOUS NOS INTERLOCUTEURS À UNE SORTIE

DE CRISE “DURABLE”

POUR NOS COMPATRIOTES

Dans les domaines de la culture, de l'appui à la recherche d'emploi, de la création d'entreprise et de la défense de l'environnement, les conseillers consulaires élus sur nos listes demanderont au nom de nos compatriotes qui ont en Espagne tous les droits reconnus aux citoyens européens, à être associés par les autorités diplomatiques et consulaires françaises au dialogue qui se noue sur ces thèmes avec les autorités locales de leur circonscription, car ils les concernent directement dans leur vie quotidienne.

Poignée de main
Guirlande de drapeaux français

PRENDRE TOUTE NOTRE PART DANS LE TRAITEMENT DES  ENJEUX GLOBAUX QUI CONCERNENT LES FRANÇAISES ET FRANÇAIS DE LA CIRCONSCRIPTION

Sur un plan politique, nos élus plaideront à tous les niveaux pertinents pour une réforme de l'Assemblée des Français de l'Étranger prenant en considération la situation et le potentiel de nos compatriotes résidant à l'étranger. Fidèles aux valeurs qui sont les leurs, ils et elles œuvreront à la réforme du statut des VIE*, collaboreront par leur présence sur le terrain à la lutte contre le dumping écologique et social et l'évasion fiscale. Ils et elles relayeront enfin la participation des jeunes majeurs de nationalité française à une journée d'éco-citoyenneté et, dans le même temps, veilleront aux côtés de nos aînés à ce que le travail mémoriel permette à chacun d’avoir conscience du danger de certaines dérives populistes.

*volontariat international en entreprise

L’engagement d’une équipe

sur des actions concrètes :

1. Répondre au sentiment d’isolement qu’ont parfois nos compatriotes, d’une part avec la mise en place d’une plateforme sur internet et de permanences téléphoniques proposant un espace d’information et de dialogue et prenant en compte les questions qu’ils se posent sur les formalités administratives, les bourses scolaires, les aides sociales, les situations de handicap ainsi que sur la fiscalité, la retraite et la protection sociale ; d’autre part, en exigeant que la citoyenneté française redevienne un élément central de l’action du Consulat général, notamment pour les déclarations d’état-civil et dans les délais des formalités pour nos compatriotes installés aux Baléares.

2. Relayer vers l’Assemblée des Français de l’Étranger et nos sénateurs et sénatrices les préoccupations des résidents français quant aux discriminations dont ils peuvent être victimes du point de vue de la fiscalité et des cotisations sociales, quant à la simplification de procédures administratives parfois peu conviviales et, enfin, quant à la nécessité de maintenir les moyens des services de l’État à un niveau suffisant.

3. Tirer toutes les conséquences de la réforme récente des Conseils des Français de l’étranger en veillant, si un de nos élus est Président de cette instance auprès du Consul général, à ce qu’il soit un représentant actif de notre communauté qui saura s’appuyer sur celle-ci au travers de : commissions informelles constituées sur une base volontaire dans lesquelles elle pourra s’exprimer :

- une commission « territoires » permettant de prendre en compte les réalités locales,

- une commission des associations et des entreprises, permettant d’accompagner autant que faire se peut, en liaison avec le tissu local et les structures françaises, les initiatives économiques et sociales de nos compatriotes, en prenant en compte notamment les objectifs du développement durable et la défense de l’environnement,

- une commission permanente ayant pour objet de proposer une réponse aux situations d’urgence et, singulièrement, de faire des remarques et des suggestions en ce qui concerne les conséquences de la crise actuelle et la situation de l’emploi.

4. En matière culturelle et éducative, une fois élus, les conseillers et conseillères de notre liste s’engagent à participer activement aux conseils d’établissement et, au sein de ceux-ci, à encourager les solutions respectueuses de la santé et de l’environnement, à militer pour le respect d’une charte des droits sociaux, à exiger une consolidation dans la durée du statut du professorat résident, à essayer de réduire autant que possible la charge pesant sur les parents d’élèves et à renforcer la concertation avec ces derniers pour améliorer le fonctionnement de la communauté éducative. Ils s’engagent enfin à militer pour plus de synergie entre les établissements de l’AEFE, l’Institut français et les associations FLAM.

Business Team